8 avr. 2015

Flic ou caillera de Rachid Santaki

Couverture Flic ou caillera
Présentation :  

Titre : Flic ou caillera 

Auteur : Rachid Santaki 
Date de sortie : 2014
Nombre de pages : 259
Éditeur : Le livre de poche
Genre : Policier
Prix : 6, 90

Résumé :

Octobre 2005. Deux adolescents trouvent la mort accidentellement alors qu’ils sont poursuivis par la police. Aussitôt les cités s’enflamment et la colère de toute une génération explose. Mehdi Bassi vit à Saint-Denis, sous la coupe du clan Bensama, caïds locaux de la drogue. Alors que la cité s’embrase, Mehdi va croiser la route de Najet, une jeune femme flic et beurette, qui n’en finit pas de se battre avec ses origines. Tandis que l’un essaie d’échapper au puissant clan Bensama, l’autre voudrait le faire tomber une fois pour toutes. Un polar plein de rage et d’énergie, qui aborde sans angélisme les thèmes de la montée des communautarismes, de la solidarité, de la débrouille. aussi nerveux que mélodieux, Flic ou caillera renouvelle les codes du roman policier avec brio.


Mon avis :
 
Ce livre, je l'ai choisi pour une seule raison. La petite phrase sous le nom de l'auteur : "Le Victor Hugo du Ghetto" en me disant (vu que j'aime beaucoup les écrits de V. Hugo), si le nom d'un grand auteur est cité comme comparaison, alors c'est certainement une valeur sûre. Que nenni !!! Et non seulement, on est loin du V. Hugo, mais en plus, j'ai trouvé que l'histoire n'a tout bonnement ni queue, ni tête... 

D'abord une quatrième de couverture mensongère, on nous parle des deux ados qui ont été électrocutés il y a 10 ans après s'être cachés dans un transformateur électrique pour échapper à la police. Et toi tu crois que l'histoire va tourner autour d'eux... pas du tout. Ensuite, on te parle d'une jeune femme flic arabe qui se bat avec ses origines et son choix d'avoir intégré la police... C'est toujours pas ça... quant à la fin du résumé, c'est carrément du foutage de gueule... 
A part ça, il y a quand même une histoire dans ce livre, et je me suis dit jusqu'à presque la fin, si ça se termine comme je pense, ça risque d'être explosif... mais vous pensez bien, non seulement ça n'a pas été explosif, mais en plus je n'ai pas compris pourquoi l'auteur s'amuse à nous faire croire des choses qui vont se passer (là tu dis, il nous balade, ça va être encore mieux)... Et qui n'arrive pas du tout et avec ça une fin qui casse tout...
C'est un policier que j'ai trouvé fade, les histoires s'emmêlent et s'entremêlent, ça donne quelque chose d'assez brouillon et pour le Victor Hugo du Ghetto, on repassera... J'avoue ne même pas avoir compris le sens de cette phrase... Tellement je ne vois pas le rapport... 
C'est un livre très court, et pourtant, je me suis ennuyée jusqu'à la dernière ligne du livre... c'est dire à quel point j'ai espéré, mais en vain... évidement, je ne conseil pas ce livre, mais si l'envie vous viens de vous aire un avis, libre à vous...
 


Ma note :


07/20
♥♥♥♥

4 commentaires:

  1. Il me semble que l'histoire des deux ados électrocutés pour échapper aux forces de police est tirée d'un fait réel. Ça a fait beaucoup de bruit d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je sais que c'est tiré de faits réels, mais si j'en parle ici c'est justement parce que je pensais que le livre concernait ce fait là ou des faits qui s'en approchent... mais ce ne fut pas du tout le cas. C'est juste cité dans le livre alors que ça n'apporte rien au récit. Et pour le bruit, même en ce moment on en parle puisqu'il y a eu le procès il y a quelques semaines.

      Supprimer
  2. Moi aussi la couverture et la mention de Victor Hugo m'aurait attiré mais du coup, je ne vais pas prendre le risque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es comme moi, ça sera une perte de temps je pense... et pi y'a tellement mieux à découvrir.

      Supprimer