19 sept. 2016

1Q84, livre 3 Octobre-Décembre de Haruki Murakami

Couverture 1Q84, tome 3 : Octobre-Décembre
Présentation Du livre : 
 
Titre : 1Q84  Livre 3
Titre Original :1Q84  
Auteur : Haruki Murakami
Traducteur : Hélène Morita, Yôko Miyamoto
Saga : 1Q84
Tome : 3 
Date de sortie : 2013
Nombre de pages : 619
1er Éditeur : Belfond
Éditeur Poche : 10|18
Collection ://
Genre(s) : Contemporain
Prix : 9, 80 €
Spoiler : Non
  
Résumé : 
 
Ils ne le savaient pas alors, mais c'était là l'unique lieu parfait en ce monde. Un lieu totalement isolé et le seul pourtant à n'être pas aux couleurs de la solitude. Le livre 3 fait entendre une nouvelle voix, celle d'Ushikawa. Et pose d'autres questions : quel est ce père qui sans cesse revient frapper à notre porte ? La réalité est-elle jamais véritable ? Et le temps, cette illusion, à jamais perdu ? Sous les deux lunes de 1Q84, Aomamé et Tengo ne sont plus seuls...

Mon avis  :

Encore une fois c’est 100 ans après avoir lu un livre que je m’en viens le commenter sur mon blog. Et ça, c’est pour ne pas déroger à la règle… Je vous présente donc le dernier (???) livre de la série 1Q84 de Haruki Murakami, le livre 3 donc.

On m’avait superbement bien vendue cette série… et après les deux premiers livres, malgré des lectures difficiles, j’avais beaucoup aimé le monde de l’auteur… Mais pour ce qui est de ce troisième livre eh bien, je suis complètement restée sur ma faim…

En faite, comme les deux premiers tomes, pendant ma lecture, je pouvais encore dire que ce livre fut tout aussi bon que les deux premiers, que l’effet est resté continuellement le même, et cela me plaisait bien, puisque l’univers de l’auteur m’avait complètement happé… Mais voilà, la fin arrivait à grand pas, et cette fin ressemblait à tout, sauf à une fin justement…

Je me demandais comment tout cela allait se terminer, est-ce seulement dans les toutes dernières pages que nous aurons toutes, et je dis bien TOUTES les réponses  à ces nombreuses questions que je n’ai cessais de me poser au fil de ces quelques 1663 pages (les 3 tomes). Mais non, rien de tout cela. Non seulement pour moi la fin n’en ait pas une, j’ai eu l’impression que l’auteur avait tout simplement posé sa plume et cessé d’écrire au milieu d’une phrase qu’il aura laissé en suspens, mais en plus, plus j’avançais et approchais de la fin du livre, et plus l’auteur faisait naître en moi d’autres questions…

Nombre de questions qui d’ailleurs reste sans réponses au final. Bref, une déception pour moi ce dernier livre, puisque j’attendais des tonnes d‘explications  que je n’ai pas trouvées, mais en plus j’attendais également une fin explosive qui ne sait pas non plus présentée… C’était évident que les deux protagonistes allaient se retrouver dans l’un des deux mondes (cela nous ait si souvent répété de manière si certaine que le doute n’est même pas permis. Je pensais que l’auteur allait nous présenter ça de manière aussi originale que l’ait l’œuvre complète en elle-même, mais non, RIEN… NADA…  

Je trouve cela dommage d’autant plus que je pars avec l’impression de passer à côté de quelque chose que je n’ai pas su saisir, qui me laisse ce goût amer. Je me suis tout de même demandais si cette fausse fin ne présenterait pas une suite probable… au moins pour toutes les interrogations qui se posent dans ce dernier opus et qui resteront donc un mystère complet pour moi.

En résumé, je sors un peu déçue de cette lecture (ce qui me rend triste vu à quel point j’avais aimé les deux premiers livres) parce la sensation qu’il manque des pages s’est trop fait sentir et je n’ai pas été satisfaite par la fin simpliste (tout le contraire de la trilogie toute de même) que l’auteur a proposé…

Quelques mots sur l'auteur :


Haruki Murakami
Nationalité : Japonaise  
Né(e) à : Kyoto 1949
Fils d'un enseignant de littérature japonaise en collège, Haruki Murakami passe son enfance avec ses livres (« j'étais un enfant unique, solitaire, inquiet. Je passais mes journées enfermé, avec mes chats et mes livres. [...] j'ai tout de suite senti que la fiction était plus belle que la vie. »4) et ses chats (« Je suis enfant unique et j'avais des conversations avec les chats que nous avions à la maison. »). Adulte, il opte pour les arts théâtraux et souhaite devenir scénariste de cinéma.
Après ses études à l'université Waseda, il est pendant huit ans (de 1974 à 1981) responsable d'un bar de jazz, le Peter Cat, dans le quartier de Kokubunji à Tokyo. (Des anecdotes de ces années seront évoquées plus tard dans ses deux recueils d'essais-souvenirs Portrait en jazz, 1997 et 2001.) Comme en témoigne l'animal éponyme de son bar, Murakami reste un passionné des chats, et l'on remarque la présence récurrente de cet animal dans sa littérature.
Ses expériences d'étudiant et de travail nourrissent son premier roman, le réaliste Écoute le chant du vent, publié au Japon en 1979, et pour lequel il reçoit le prix Gunzō. Depuis, Murakami préfère alterner son écriture entre l'« épreuve » des romans et la « joie » des nouvelles6, les secondes étant « une sorte de laboratoire » nourrissant les premiers.
 
Ma note : 
 
 13/20
 

9 commentaires:

  1. oui, j'ai lu pas mal d'avis comme le tien sur ce tome 3, du coup j'hésite à lire cette saga.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, si une suite se faisait je continuerai mais j'ai vu récemment une vidéo ou une fan de cet auteur disait que plusieurs livres de l'auteur étaient comme ça, qu'ils amenaient à se poser pleins de questions dont on ne trouve jamais les réponses... Donc je crois que c'est le genre de livre avec lequel, il faut se faire une raison. Mais comme c'est la première fois que ça me fait ça avec un livre, (Et d'ailleurs cette trilogie est globalement mon premier Haruki Murakami, j'aurais peut-être du commencer avec autre chose lol) je me suis sentie un peu lésée... mais bon, je vais quand même continuer à découvrir cet auteur parce que malgré tout, il reste très intrigant.

      Supprimer
  2. Je ne suis absolument pas tentée par cette série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je n'avais été déçue du troisième tome, je te l'aurais conseillé, mais là, je te dis que tu as bien raison lol.

      Supprimer
  3. Je n'ai lu qu'un livre de lui, mais j'ai zappé le titre. Mais, pour cette série, les résumés ne m'attiraient déjà pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les résumés ne t'attirent pas, mieux pas pas t'y aventurer alors lool...

      Supprimer
    2. Oui, j'en ai évité quelques uns à cause des résumés, mais, une bonne chronique sur le roman pourrait me faire changer d'avis. ;)

      Supprimer
  4. J'ai lu la série que j'ai bien aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé aussi, mais beaucoup frustrée également... mais le côté mystérieux de l'auteur, fait que j'ai encore envie de lire ses livres... Moi maso, non pas du tout... lol

      Supprimer